Editorial

par Anne-Marie LECOQ Il est devenu au fil des éditions un évènement important et attendu qui tient une place incontournable dans la pastorale des jeunes de notre diocèse et de notre zone. Participent à ce temps fort des ados de tous les horizons, des jeunes en situation de handicap ; ensemble ils (...)

Évêque de Saint Brieuc et Tréguier, Monseigneur Denis Moutel nous livre quelques pensées pou l’été Au bout de deux ou trois jours de vacances, l’un de mes amis s’étire doucement du fond d’une chaise-longue en disant simplement : « je n’ai pas assez rien fait ! ». C’est une expression de contentement (...)

Dans la vie et la mission des paroisses, nous avons à veiller à être des communautés qui font signe ! On se demande parfois comment annoncer la joie de l’Evangile aux enfants, aux jeunes et aux adultes de notre temps. C’est une réelle question. Mais avant de chercher un programme ou des méthodes pour (...)

Quand ces lignes paraîtront, nous serons à l’orée des mois noirs (en breton ar mizioù du). Les jours seront courts, plus frais et moins clairs. Nos paroisses, du moins on peut l’espérer, seront encore dans l’élan de la Semaine Missionnaire qui, du 13 au 20 octobre, aura donné à chaque fidèle l’occasion (...)

« Ôte tes sandales de tes pieds, car le lieu que tu foules est une terre sainte » (Exode 3:5). Je désirais depuis plusieurs années faire ce pèlerinage en Terre Sainte, persuadée qu’il serait une étape essentielle sur mon chemin de foi. Cette envie avait grandi en moi depuis qu’un ami m’avait raconté (...)

Premières semaines de l’année, occasions de présenter nos vœux ! Mais des vœux qui puissent réellement changer quelque chose… Que pouvons-nous souhaiter sérieusement si nous ne commençons pas par tout faire pour que cela se réalise ? Ce mois de janvier, nous permet de vivre des temps de convivialité, (...)

Nous sommes au cœur de l’hiver et déjà nous pouvons percevoir que les jours allongent et que la lumière va revenir éclairer plus durablement nos journées. À la fin de ce mois, nous verrons dans les bourgeons déjà gonflés, la promesse d’une vie encore en sommeil qui ne demande qu’à éclater. Ainsi en est-il (...)

Oui ! Les quarante jours du Carême peuvent être vus comme un temps de retraite ; retraite annuelle et spirituelle à laquelle nous invite la liturgie de l’Eglise pour entrer dans le mystère de la passion, de la mort et de la résurrection du Christ, le cœur de notre Foi et de notre Espérance. C’est un grand bienfait pour nos existences surchargées, pesantes, précipitées, proches de l’implosion ou de l’effondrement dépressif faute de ‘’sens’’.

(L’actualité, liée aux conséquences du coronavirus, fait que nous proposons comme éditorial ce message de notre évêque Mgr Denis Moutel). Personne ne pensait vivre un tel carême ! Brutalement, avec la pandémie, notre monde a été plongé dans le calme et le silence, mais aussi dans des difficultés sanitaires, économiques, sociales ou familiales, profondes, qu’il faut affronter jour après jour. En certains pays du monde, c’est la misère et la faim qui risquent de s’abattre sur des populations sans secours.

Cet article avait été rédigé avant l’entrée en confinement le 17 mars. Mais en le lisant, nous entendons tous l’invitation à visiter nos aînés dans les EHPAD et à domicile, une fois l’épidémie du COVID.19 terminée et le confinement levé.

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | Tout afficher