Ascension 2015 - Eglise de Quemper-Guezennec Enregistrer au format PDF

Mardi 19 mai 2015 — Dernier ajout lundi 1er juin 2015
0 vote

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Evangile à toute la création. »

Evangile : Marc 16, 15-20 }}}

Avant de les quitter, Jésus ressuscité ordonne aux 11 apôtres de continuer sa mission : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Evangile à toute la création. » Voila, frères et sœurs, le message que je vous invite à retenir en cette solennité de l’Ascension du Seigneur.

1) « Allez dans le monde entier » Nous ne sommes pas invités à nous replier sur nous-mêmes. Ne pas rester entre chrétiens uniquement. L’Eglise n’est pas un club réservé à quelques uns. L’Eglise est par nature catholique, un mot qui veut dire « universelle. » Pour reprendre le Pape François, nous sommes invités à aller aux périphéries, à être une Eglise « en sortie ! » Le chrétien doit donc, être un homme, une femme, d’ouverture, de relation, d’accueil, de dialogue… Toute attitude de sectarisme et d’intégrisme est donc contraire à la mission que Jésus nous demande de vivre. L’Eglise doit passer d’une pastorale de simple conservation à une pastorale missionnaire. L’Eglise doit passer d’une pastorale de guichet à une pastorale de projet. Nous rencontrons, par exemple, sur la paroisse de Pontrieux, des difficultés dans la pastorale catéchétique. Nous avons du mal à associer les parents à l’annonce de la foi aux enfants. Nous avons du mal à trouver des catéchistes, etc. Il y aura sans doute des chemins nouveaux à tracer dans les années à venir, pour l’annonce de la foi, à tous les âges de la vie. Gardons le cap de la mission, de l’ouverture et non de la fermeture à ce qui est et sera nouveau dans la vie et la mission de l’Eglise.

2) « Proclamez l’Evangile » « L’Eglise existe pour évangéliser » disait le bienheureux Pape Paul VI en 1975. (EN. N° 14) Mais pour ne pas faire fausse route dans cette mission d’annonce de l’Evangile, il faut veiller à deux choses :

  • L’Eglise, c’est-à-dire nous tous, avons la mission d’annoncer l’Evangile, à condition que nous nous laissions d’abord évangéliser nous-mêmes. Là aussi je cite encore le Pape Paul VI dans son exhortation apostolique sur l’évangélisation  : « Evangélisatrice, l’Eglise commence par s’évangéliser elle-même… L’Eglise a toujours besoin d’être évangélisée, si elle veut garder fraîcheur, élan et force pour annoncer l’Evangile. » (EN. N°15) Pas de mission pour proposer la foi sans commencer par poser les fondations de notre action. Nous avons sans cesse à revenir à la source, à Jésus Christ, au message de la foi, pour nourrir notre vie chrétienne, pour l’irriguer de la sève de l’Evangile.
  • La deuxième chose à retenir, quand nous parlons d’Evangélisation, c’est d’être au clair sur le contenu de notre message. Nous n’annonçons pas un catalogue de règles à observer, une morale à suivre.., nous annonçons la présence de quelqu’un, de Jésus Christ, qui nous aime, nous fait vivre, avancer, espérer. Au cœur de la foi chrétienne il y a une personne, Jésus Christ, que nous voulons suivre, aimer, annoncer.

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Evangile à toute la création. » Voilà le message de cette fête de l’Ascension. Chaque fois qu’un chrétien, qu’une chrétienne, est pénétré de la présence de Jésus Christ, il rayonne, il est bien armé pour annoncer l’Evangile autour de lui. Que cette eucharistie nous donne la force de l’Esprit, la sève intérieure, pour grandir dans la foi, et l’annoncer autour de nous. Amen. Abbé Guy Marzin.