Commentaire de l’Evangile Enregistrer au format PDF

Samedi 2 mai 2015 — Dernier ajout mardi 2 juin 2015
0 vote

Jeudi 17 janvier 2019, le jeudi de la 1re semaine du temps ordinaire

Restaurer en l'homme l'image de Dieu

Saint Athanase (295-373), évêque d'Alexandrie, docteur de l'Église
Sur l'incarnation du Verbe, 11, 2-3 ; 13, 7-9 ; SC 199 (trad. SC p. 305s rev.)

À quoi bon avoir été créé si on ne connaît pas son Créateur ? Comment les hommes seraient-ils « logiques », s'ils ne connaissaient pas le Logos, le Verbe du Père, en qui ils ont commencé d'être ? (Jn 1,1s)... Pourquoi Dieu les aurait-il faits, s'il n'avait pas voulu être connu d'eux ? Pour que cela n'arrive pas, il les fait participer en sa bonté à celui qui est sa propre image, notre Seigneur Jésus Christ (He 1,3; Col 1,15). Il les crée selon son image et ressemblance (Gn 1,26). Par une telle faveur, ils connaîtront l'image, le Verbe du Père ; par lui ils pourront se faire une idée du Père et, connaissant le Créateur, ils pourront vivre une vie de vrai bonheur. Mais dans leur déraison les hommes ont méprisé ce don, se sont détournés de Dieu et l'ont oublié... Que fallait-il donc que Dieu fasse, sinon renouveler leur « être-selon-l'image », afin que les hommes puissent de nouveau le connaître ? Et comment cela se fera-t-il, sinon par la présence même de l'image de Dieu, notre Sauveur Jésus Christ ? Par des hommes cela n'était pas réalisable ; ils sont seulement faits selon l'image. Par les anges non plus, car même eux ne sont pas images. Ainsi le Verbe de Dieu est-il venu lui-même, lui qui est l'image du Père, afin de restaurer « l'être-selon-l'image » des hommes. Par ailleurs, cela ne pouvait pas se faire si la mort et la corruption n'étaient pas anéanties. C'est pourquoi il a pris à juste titre un corps mortel pour anéantir en lui la mort et restaurer les hommes faits selon l'image.