Dimanche pas comme les autres du 19 février 2017, ateliers adultes Enregistrer au format PDF

Mardi 28 février 2017 — Dernier ajout jeudi 18 mai 2017
0 vote

Atelier adultes

COMPTE RENDU ATELIER ADULTE « Chercher ensemble, pour l’avenir de notre diocèse pour former des communautés vivantes et missionnaires » La lecture des tableaux du diocèse en chiffres a mis en évidence que d’ici quelques années il n’y aura plus de prêtres sur la paroisse, nous pensons que les différentes paroisses de la zone de Guingamp auront un (des !) prêtre itinérant .D’où l’importance de constituer une équipe collégiale pour faire exister la paroisse et qui soit légitimée par les paroissiens et le diocèse (comme une EAP mais sans prêtre)

  • Les signes visibles d’une communauté chrétienne : L’importance de l’annonce de la foi aux plus jeunes sur la paroisse, importance du lien avec les écoles catholiques mais comment toucher les jeunes dans l’enseignement public ? Relier les jeunes par des évènements dans la zone les enfants discutent entre eux ; l’importance de parler du caté autour de soi , dans la famille , …. Inciter les parents à être avec leurs enfants aux rencontres de caté Poser des actes simples qui rendent visibles les chrétiens : Organiser un covoiturage, (nous connaissons actuellement l’éparpillement des messes dominicales dans les relais, c’est peut être un avant-goût de notre paroisse sans prêtres) Se retrouver en forme de débat, d’échange sur un thème par exemple après avoir visionner une émission de KTO, partage d’Evangile…. Proposer les réunions à des heures ou des jours accessibles pour les gens qui travaillent où les familles (dimanche matin a été approuvé par la maman de notre groupe) Plus d’accueil ; à la messe du dimanche accueillir en donnant livrets et feuille Nous avons aussi souligné la joie d’être ensemble, une petite action dans notre paroisse ou pour notre communauté rapproche les gens, un coup de balai, un bouquet de fleurs…. sont autant d’occasions qui rassemblent

2 jeunes mamans du groupe parlent : La jeune femme dans notre groupe reconnait qu’il n’est pas facile ou que l’effort n’est pas fait par leur génération d’apporter à l’Eglise ce que les 25-50 ans voudraient y trouver. Elle trouve cette messe de DPCLA très vivante et s’y sent mieux que dans une église froide. Elle rajoute aussi que dans les paroisses un effort de modernisme attirerait peut être cette tranche d’âge (site inter-net)

  • Des personnes ont souligné l’importance de la formation des laïcs : pour le partage d’Evangile, les funérailles, les célébrations de la Parole, la communion aux malades ….mais aussi pour le caté, que les intervenants soient solides et compétents, et ce n’est pas toujours évident de se former. Des formations existent mais ne sont pas forcément diffusées, il faudrait veiller à avoir des formations par Zone pour l’échange des pratiques et la motivation des personnes
alleluia levons les bras -  AVI - 11.4 Mo
alleluia levons les bras

Vous cliquez sur les photos pour les agrandir. Texte :Martine Garel et Soizic Lasterre, photos Joseph Gaubert

info document info document info document info document info document info document info document

Documents à télécharger