Éditorial de septembre 2019 : « Faire signe… » Enregistrer au format PDF

Samedi 31 août 2019
0 vote

Dans la vie et la mission des paroisses, nous avons à veiller à être des communautés qui font signe ! On se demande parfois comment annoncer la joie de l’Evangile aux enfants, aux jeunes et aux adultes de notre temps. C’est une réelle question.

Mais avant de chercher un programme ou des méthodes pour proposer la foi dans la société actuelle, je pense que la première mission des chrétiens dans le monde de ce temps, est de « faire signe » de la foi, par leur vie, tout simplement. Être signe de l’Evangile de Jésus par ce que nous faisons et ce que nous disons. Le pape Saint Paul VI nous a donné une belle formule à méditer dans son exhortation apostolique Annoncer l’Évangile, publiée en 1975 : « Pour l’Eglise, le témoignage d’une vie authentiquement chrétienne est le premier moyen d’évangélisation. L’homme contemporain écoute plus volontiers les témoins que les maîtres ; ou s’il écoute les maîtres, c’est parce qu’ils sont des témoins … C’est donc par sa conduite, par sa vie, que l’Eglise évangélisera tout d’abord le monde, c’est-à-dire par son témoignage vécu de fidélité au Seigneur Jésus, de pauvreté et détachement, de liberté face aux pouvoirs de ce monde, en un mot, de sainteté. » (N°41)

Chacun peut donc se demander quel signe il donne de sa foi en Jésus Christ. Le témoignage des chrétiens « est déjà proclamation silencieuse mais très forte et efficace de la Bonne Nouvelle. » (N°21) disait également le pape saint Paul VI. Les personnes qui nous entourent nous regardent, elles nous voient vivre, agir, célébrer… Il y a un signe qui demande une grande attention de notre part à tous : c’est le signe de la fraternité. Chacun, personnellement, mais aussi nos 5 communautés chrétiennes, vivent difficilement parfois la vie fraternelle ; il est toujours nécessaire de travailler à la fortifier. Saint Paul disait aux chrétiens de Rome : « Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres. » (Rm 12,10) La fraternité n’est pas acquise une fois pour toutes, elle est toujours à construire.

Une date à retenir

Durant l’année pastorale 2019-2020 nous nous aiderons mutuellement à grandir en fraternité. Au cours de la semaine missionnaire d’octobre prochain, nous serons invités à participer à un temps de formation sur « l’écoute bienveillante », animée par l’abbé Gaël Droumaguet, le samedi 19 octobre, à 14h30, à la communauté de Kerprat. Une belle occasion pour fortifier et stimuler la vie fraternelle.

D’autres propositions pastorales seront faites dans le même sens durant les mois à venir. Tous ensemble, prêtres, diacres, religieuses et laïcs, nous demanderons au Seigneur la force de son Esprit pour grandir dans une vie fraternelle, entre-nous chrétiens d’abord, mais aussi avec tous ceux qui nous entourent et qui sont nos frères et sœurs en humanité. « À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jn 13,35)

Bonne année pastorale à tous, sous le signe de la fraternité.

Abbé Guy Marzin.

Faire signe (1024x383) - JPEG - 131.3 ko
Faire signe (1024x383)